1--Les îles Gilbert et l'île Betio-

Les îles Gilberts sont composées de 16 atoll au milieu du Pacifique Centre, près de l'Equateur. Parmis ces atolls, on trouve l'atoll de Mankin et celui de Tarawa, à plus de 3 000km au Sud Ouest de Pearl Harbour. L'atoll de Tarawa lui est composé de multiples petites îles autour du lagon. L'une de ces îles, la plus occidentale, est celle de Betio, qui abrite l'aérodrome.
L'île est occupée dès la fin 1941, 3 jours après l'attaque sur Pearl Harbour, par les japonais et devient rapidement un enjeu pour les 2 camps.
En 1942, une première tentative de reprendre l'île aux japonais échoue. Ces derniers décident alors de renforcer les défenses grâce à la 6th Yokosuka Special Naval Landing Force ainsi qu'au contre-amiral Tomanari Saichiro qui va développer les constructions défensives de lîle vouant tout nouvel assaut à être bloqué sur le rivage.

La défense de l'île de Betio

Les défenses consistent en une vaste renforcement du rivage par des murs en bois et en pierre, et des appuis feu ( mitrailleuses, canons de divers calibres). Dans le lagon, ont été installés des tétraédres en béton ainsi que des réseaux de fil barbelé. Dans l'intérieur de l'île, des tranchées pour les soldats et des tranchées anti char ont été creusées.

 

 

Ile de Betio
1. Batterie 8'' Sud-Ouest - 2. Batterie 8'' Sud-Est - 3. Bunker de commandement - 4. Ponton
1- à gauche, vue aérienne de Betio dans l'axe ouest-est
2- ci-dessous, vue aérienne dans l'axe nord-sud
3- Vue de l'extrémité ouest de la piste
 
   
   
   
2-Les canons de 200mm (8'')

L'île de Betio compte 4 canons de 8 pouces répartis sur la côte Sud (2 batteries sur la pointe Sud Est et une batterie double sur la pointe Sud Ouest). Ces 4 pièces sont de fabrication anglaise (Vickers) et font partis d'un lot de 12 canons de 8'' vendu par les britanniques en 1905 au japonais en guerre contre la Russie.

 

 

Batterie Côtière Vickers 8'' - Sud Ouest de Betio
1. Accès à la salle inférieure
2. Stockage des munitions
3. Parapet en béton
4. Sable recouvert de plaques en acier
5. Structure en béton

Le canon inférieur peut effectuer une rotation sur 270° alors que le supérieur a une compléte liberté de rotation sur 360° ( les canons des batteries S-E ont chacun une rotation de 300°)

La batterie S-O de Betio était composée d'un magasin pour l'approvisionnement des munitions. Ce magasin était construit en béton renforcé de 76mm d'épaisseur. Ce centre de stockage est relié à la batterie par 2 rails.
Une tour d'observation de 21m se trouve près de la batterie. La salle de contrôle de tir se trouve elle sous le canon supérieur. Elle peut communiquer avec la tour et les 2 canons.
Ceux-ci sont sont pointés électriquement (bien qu'ils puissent l'être manuellement également) et alimenté par un générateur situé à environ 100m de la batterie.

L'ensemble de la batterie était servis par 63 hommes (12 supplémentaires pendant les tirs pour la manutention des munitions)

 

 
Emplacement Batterie Côtière Vickers 8'' - Sud Ouest de Betio
1. Tour d'observation
2. Batterie
3. Stockage souterrain de munitions
4. Rail pour le transport des munitions vers la batterie
 

 

 
 
 
 
 
 
 
 
 
   
-Les plages-
Les plages sur Betio ont reçu des noms de couleurs. On trouve donc RED 1,2&3 au nord , GREEN à l'ouest et BLACK 1&2 au sud.
 
-Les Forces en présence-
 
La 2nd Marine Division
1st Battalion (Company A,B,C,D)
2nd Battalion (Company E,F,G,H)
3rd Battalion (Company I,K,L,M)
 
6th Marine Rgt
1st Battalion (Company A,B,C,D)
2nd Battalion (Company E,F,G,H)
3rd Battalion (Company I,K,L,M)
 
8th Marine Rgt
1st Battalion
2nd Battalion
3rd Battalion
 
10th Marine Rgt
1st Battalion - 75mm pack Howitzer
2nd Battalion
3rd Battalion
4th Battalion
5th Battalion
 
18th Marine Rgt
1st Battalion - Engineers
2nd Battalion - Pioneers
3rd Battalion - SeaBees
 
2nd Amphibious Tractor Battalion
 
Combat Cameramen
 
2nd Medical Battalion
 
2nd Signal Company
 
2nd Tank Battalion
 
Co. C, 1st. Corp. Medium Tank Battalion (rattaché à la 2nde Division)
Sur la page suivante se trouve la liste et le détail des 14 chars engagés dans la bataille de Tarawa.
 
 
Quartier Général des Forces de Garnison des îles Gilbert
 
3rd Force spéciale ( 6th Yokosuka Special Naval Landing Force)
(1122 hommes)
 
7th Sasebo Special Naval Landing Force (1497 hommes)
Sur la page suivante se trouve la liste et le détail des Type95 engagés dans la bataille de Tarawa.
111th Pioners (1247 hommes)
 
4th Unité de construction (970 hommes)
-L'assaut-

http://www.ibiblio.org/hyperwar/USMC/USMC-M-Tarawa/USMC-M-Tarawa-2.html

Le 20 novembre 1943 l'ensemble des bateaux de la flotte d'assaut est ancrée à l'entrée du lagon. Les pénihes de débarquement se préparent à rejoindre la zone de départ.
Une fusée rouge est tirée depuis l'île de Betio et un peu moins d'une demi heure plus tard, les batteries côtières ouvrent le feu sur les navires qui répliquent immédiatement.

La bataille pour Betio a commencé.

Les batteries des navires vont réguliérement pilloner les positions japonaises sur l'île, s'arrêtant momentanément pour permettre à l'aviation d'effectuer un raid sur l'île. L'objectif est de réduire au silence les défenses japonaises sur le rivage et raser les bâtiments de l'île. Beaucoup seront encore debouts lors de l'assaut.

 
-A L'assaut de RED-
Les LVT se dirigent vers la ligne de départ pour le débarquement mais sont trop lents . L'heure H est donc repoussée par 2 fois. Les tirs de couvertures cependant eux s'arrêteront bien avant et les véhicules de débarquement se dirigent vers les plages sans couverture laissant les japonais préparer leur défense.
L'assaut était composé de 3 vagues successives.
- Le 2nd Battalion 8th Marines mené par le Maj. Crowe a pour objectif la plage RED 3 à l'Est du ponton.
- Le 2nd Battalion 2nd Marinesdu Col. Amey lui se dirige vers la plage RED 2 à l'Ouest du ponton.
- Le 3rd Battalion 2nd Marines du Maj. Schoettel enfin s'attaque à la plage RED 1 , la plage la plus à l'Ouest du rivage Nord.
- Le 1st Battalion 2nd Marines du Maj. Kyle restant en réserve.

Tous les unités sont en retard sur l'horaire et les premiers LVT du 3/2 atteignent le récif qu'il passent sans encombre bien que sous le feu nourri des défenses japonaises. La plupart des pièces lourdes ont été détruites par les bombardements mais les pièces anti navires de calibre moyen et les mitrailleuses sont toujours actives.
Finalement les tracteurs touchent la plage de RED 1 à 0910; La compagnie I passe les murs de bois et avanceà l'intérieur de l'île.
La compagnie K est durement touchée avant d'atteindre la protection offerte par les murs en bois.
Les compagnies L et M ( mortiers) débarquées sur le récif même, car les péniches de débarquement ne peuvent le passer, doivent progresser à découvert sur presque 500m.
Le 2/8 atteint la plage RED 3 à 0917. Deux LVT utilisent une bréche dans la mur de barricade pour pénétrer dans l'île et progresser avec leur troupes vers la piste. Les autres débarquent le reste du bataillon sur la plage. La compagnie E tient la partie droite de la plage sur 60m et la F le flanc gauche jusqu'au quai Burns-Philp. La compagnie G vient renforcer la E et nettoyer la plage. Cette dernière s'enfonce rapidement vers la piste.

Le 2/2 quant à lui atteint enfin la plage RED 2 à 0922 sous le feu japonais. La compagnie E atteint la plage sur la partie Ouest mais y reste clouée . Un des pelotons du 2/2 ayant dérivé se retrouve débarqué entre RED 1 & 2 et se réfugie dans un cratére.
La compagnie F, elle, débarque sur la partie Est de RED 2, mais ne peut établir le contact avec la E. La compagnie G débarque entre les 2.

Derrière ces 3 vagues embarquées sur les LVT se trouvent les troupes à bord des péniches. Ne pouvant passer le récif , elles doivent soit transférer leur unités à bord des tracteurs des premières vagues revenant les chercher, soit les débarquer sur le récif et leur faire parcourir à pied les 500m jusqu'au rivage. La confusion est totale.
Sur la plage et lors de l'approche, les pertes sont nombreuses et beaucoup d'officiers tués.

Le 1/2 reçoit l'ordre de débarquer sur RED 2 pour épauler le 3/2. Les compagnies A et B sont alors transportés par LVT mais la C doit attendre car les LVT ne sont pas assez nombreux. Sous le feu, une partie des LVT se dirige vers l'ouest de RED 1 et l'autre vers RED 2. Ils enregistrent de lourdes pertes.
Au vu de la situation, le 3/8 est engagé à son tour. Sur la ligne de départ à 1103 à bord de péniches, il reçoit l'ordre de se diriger vers RED 3 pour appuyer le 2/8. Les troupes sont débarquées sur le récif et rejoignent la plage à pied. Les vagues suivantes débarquent sur le ponton

Vers midi, la situation devient un peu moins chaotique et les premières demandes pour des frappes navales et aériennes, des munitions, et des fournitures médicales affluent au PC de la Division.

L'après midi, sur RED 1, les Marines tiennent une portion de terrain de 150m de profondeur.
Sur Red 2, ils sont toujours bloqués contre la première ligne de batiments et sur le ponton côté ouest.
Sur Red 3, les Marines sont toujours sur le rivage.
Environs 15 LVT gisent sur le rivage et quelques péniches sur le récif. 4 chars sont visibles mais mmobiles sur RED 1. 6 ont été débarqués de leur LCM sur le récif et seuls 2 ont réussis à toucher la plage.(apparamment pour éviter de rouler sur les morts et les blessés près de la plage, les chars les ont contournés dans l'eau et se sont retrouvés bloqués dans des trous. Les Marines les ont guidés jusqu'au rivage en marquant les trous entre la plage et le récif).
Les 2 chars restant sur RED 1 commencent à nettoyer avec les Marines la partie Ouest de la plage et la partie Nord de Green Beach. Une partie des Compagnies L et M se dirigent vers l'Ouest de RED 1, repoussée par les bunkers japonais à la limite entre RED 1 et RED 2.
Grâce essentiellement aux chars, les Marines pénétrent sur une zone de 500m de profondeur sur 150m de large, jusqu'au fossé antichar situé) 300m de la côte Sud.
Cependant la nuit approchant , ils se replient sur une plus petite zone plus facilement défendable pendant la nuit. Environ 600m les séparent des troupes sur RED 2.