1-Développement du Ferdinant/Elefant
-Bientôt-
2-Ferdinand en production


   
   
   
 
 
 
 
 
 
 
 
   
Le dernier Ferdinand : le Ferdinand N°150100 Niebelungen


Ferdinand N°150100
le véhicule porte toujours sa livrée rouge antirouille et a été recouvert par les ouvriers de l'usine de grafitis à la craie.Il ne porte pas de bouclier sur le canon( qui semble d'une couleur différente du reste. Peut-être Dunkelgelb ou dans la livrée grise de protection des canons).

Inscriptions sur le côté gauche de la casemate: Aus Grossberlin da kommen wir
und reich(t)en der Ostmark die Hände
Zu schaffen diese Bestie hier
(Jetzt) ist das Werk zu Ende
Zur Front rollt nun der "Ferdinand"
[Zu sichern] unser Vaterland
.... unsere Wünsche ... Ihn
"Voran zum Sieg ! Das wünscht Berlin ! Und auch Wien !
Wir werden Sieger durch unsren Tiger ! .
Inscriptions sur le côté droit de la casemate:
0- Erst wann's “aus” wird sein mit der Musi und an Wein da pack ma unsre Zwedschken ein und fahrn hoit o.
1-Viel fleissige Hände,schufen ein Werk zu Ende. Den 8.5.43
2-Porsche & Siemens sind auch fertig ! Donnerwetter
3-Halt die Luft an. Ferdinand du Bär, du gefällst mir so sehr.
4-Die Baras-Nachtschicht ist zu ENDE
5-Das ist der leizte
6-Ferdinand so heisst er Wer ihn neckt den Beisster!
7-xxxxxxxx fertig : Frei zur Reparatur für Siemens
   
3-Koursk
   

Le premier engagement opérationnel des Ferdinand pris place à Koursk en juillet 1943.
Les monstres connurent là leur première déculottées.Voyant en lui le char capable de s'imposer sur le champs de bataille en écrasant les points d'appui, le Ferdinand fut malheureusement engagé seul sans support. Avec 70 tonnes, en cas de panne ou de dommages l'immobilisant, l'engin ne pouvait être récupéré. Aucun véhicule de maintenance ne pouvait le trainer hors du champs de bataille pour être réparé. Il fallait jusqu'à 5 tracteurs pour trainer la bête. Ces tracteurs furent bien sûr des cibles de choix pour les artilleurs russes.
L'objectif attribué au Régiment se situait dans la zone de Novoarkhangelsk-Olkhovatka, un ensemble de fortifications situés sur des colline.
L'abteilung doit s'occuper de la colline 257.7. Pendant le premier jour de combat de l'opération Zitadelle, l'Abteilung 653 , accompagné des 86 et 292 Inf.Division perce la première ligne de défense russe. Les Russes ont disposé de vastes champs de mines, mélange de mines antichars et antipersonnelles ce qui rend les opérations de nettoyage très hasardeuses. Le pillonnage de la zone par l'artillerie russe compliquera encore plus le travail des sapeurs allemands du Pz(Fkl)Kp314 (ils perdront 19 de leur 36 Borgward).
Bien que crédité de la destruction de 26 T34, l'Abteilung 653 va perdre 33 de ses 45 Ferdinands ce premier jour. Pour une majorité à cause des mines.

L'abteilung ne sera pas beaucoup plus chanceux. Envoyé vers les collines 238.1 et 235.5 dans la direction d'Olkhovatka avec la 78 Inf.Division, il perce les lignes ennemies avec l'aide du Pz(Fkl)Kp313. Avant même d'avoir atteint les premières lignes, la compagnie de sapeurs a perdu 4 Borgward sur des mines allemandes non listées. 11 de plus serviront à ouvrir le passage dans les lignes russes.
Tout comme pour l'Abt653, le 654 va perdre une bonne partie de ses Ferdinands, dont 18 seront complétement perdus.

Les opérations de récupérations des Ferdinands immobilisés de l'Abteilung 653 vont être légérement facilitées par l'arrivée de deux Bergepanthers. Le 13, elles sont stoppées et les Ferdinands survivants du Lieut Teriete sont regrouppés avec quelques éléments antichars de la 36 Panzer Division dans le Kampfgruppe Teriete pour aller aider le 36 Inf Regiment .
Les Ferdinands sont utilisés en embuscade sur les flancs de l'assaut des troupes russes. Les blindés russes n'ont aucune chance et l'assaut est arrêté net. Le Lieutenant Teriete sera crédité de 22 victoires

58

http://www.balagan.org.uk/war/ww2/ponyri.htm

 

 
   
   
   
   
   
   
 
 
4-Abteilung 653
-Bientôt-
 
 
 
   
 
4-Abteilung 654
   
   
   
 
   
Camouflages et marquages  
Les Ferdinands du sPzJgAbt654 sont reconnaissables avec leur camouflage typique qui consiste en une base dunkelgelb sur laquelle est appliqué un réseau de lignes Dunkelgrün ( plus ou moins épaisses et en forme d'écailles) . Seuls quelques engins échappent à la règle; c'est le cas du II03 de commandement qui lui a un réseau de taches beaucoup plus denses.
Les Ferdinands portaient un numéro à 3 chiffres ( Compagnie-section-numéro du char) blanc sur les côtés de la casemate et répété à l'arrière sous l'écoutille circulaire.
Le symbole de l'unité, un Nst ( N?) était quant à lui placé à l'arrière gauche de la casemate et à l'avant gauche du glacis , à côté du pilote.
La balkenkreuz, qui n'était pas systèmatique, apparait elle sur les côtés de la caisse et à l'arrièère de la caisse, sous le numéro d'identification.
 
   
   
   
Compagnie HQ  

Ferdinand II02 - sPzJgAbteilung 654 - Koursk - juillet 1943
 
Ce Ferdinand appartient au HQ de l'Abteilung. Le char porte fort probablement le II02 ainsi que'une balkenkreuz à l'arrière de la casemate sous la porte circulaire. ,Le symbole de l'unité, Nst, apparait surement à l'arrière et à l'avant gauche.
On note aussi que ce Ferdinand est l'un des rares à ne pas avoir le masque de protection sur le canon.
 

Ferdinand II03 - sPzJgAbteilung 654 - Koursk - 15/16 juillet 1943
Ce Ferdinand appartient au HQ de l'Abteilung. On le voit sur les photos endommagé aux côtés d'un autre Ferdinand. Le char porte également le II03 à l'arrière de la casemate sous la porte circulaire. On remarque également le symbole de l'unité, le Nst à l'arrière gauche de la casemate. Il est aussi reporté sur l'avant gauche du glacis. La blakenkreuz apparait aussi à l'arrière .
Les deux véhicules ont été abandonnés puis incendiés par leurs équipages.
 
 
     
   
   
Compagnie 5  
   

Ferdinand 501 -
 
   

Ferdinand 502 - sPzJgAbteilung 654 - Koursk - 15 juillet 1943
Ce Ferdinand a été récupéré par les Russes sur le champs de bataille pour servir de cible pour les test d'artillerie. Sur les différentes photos, ce char apparait accompagné d'au moins deux autres chars en arrière plan.Le char 1 est le 501.
 
 

Ferdinand 524 - sPzJgAbteilung 654 - Koursk - juillet 1943
 
 
     
Compagnie 6  
   
   
   
   

Ferdinand 623 - sPzJgAbteilung 654 - Koursk - juillet 1943
 
   
   

Ferdinand 624 - sPzJgAbteilung 654 - Koursk - juillet 1943
 
   

Ferdinand 634 - sPzJgAbteilung 654 - Koursk - juillet 1943
 
Ce Ferdinand a été immobilisé après avoir roulé sur une mine  
   
Compagnie 7  
   
   
   

Ferdinand 723 - sPzJgAbteilung 654 - Koursk - juillet 1943
 
   

Ferdinand 731 - sPzJgAbteilung 654 - Koursk - juillet 1943